Campus international pour la coopération et le développement

Campus international pour la coopération et le développement

Vendredi 07 juillet 2017

L’agenda des Objectifs du développement durable

Pauvreté et changements climatiques 

Campus international pour la coopération et le développement, IRD/AMU

Le 7 juillet de 9h à 17h

 

 

 LE PROGRAMME 

 

MATIN

9h00-9h30 : ouverture 
Objet : Rappel de l’EEODD 2016. Mobilisation pour le nouveau programme de formation EEODD 2018 Panélistes :

Bernard Valero, (Villa Méditerranée)
Collectivité Région et /ou département et/ ou Métropole
Marie-Masclet de Barbarin, (AMU), vice-présidente du conseil d’administration IRD

9h30-11h30 : table ronde 1 - « Développement durable, pauvreté et globalisation » Organisateur : Raouf Boucekkine, (AMU), directeur de l’IMéRA

Objet : La réduction de la pauvreté est un des objectifs récurrents des politiques de développement de l’ONU, plus particulièrement depuis le Sommet du Millénaire en 2000. Les ODD ont intégré cet impératif dans un package plus global qui rend plus compte du caractère complexe des mécanismes d’appauvrissement (économiques, écologiques, politiques, géopolitiques...). Identifier ces mécanismes et concevoir des stratégies efficaces pour les contrecarrer requiert des approches diverses (écologie de la pauvreté, microéconomie du développement, anthropologie...) et au plus près du terrain. Cette table ronde se propose de faire un point sur ces approches et de dresser un premier bilan des stratégies anti- pauvreté éprouvées sur le terrain. 

Panélistes :

Mercedes Pascual (université de Chicago), écologie de la pauvreté Xavier Oudin (UMR DIAL), économiste

Alain Trannoy (AMSE & EHESS), économiste (inégalités)
Habiba Djebbari (AMSE), travail sur terrain au Mali
Efren Sandoval (IMéRA), anthropologue, travail sur terrain sur la frontière américano-mexicaine 

 

11h30- 12h00 : présentation des grands axes du programme de l’école d’été 2018

Panélistes : 

Jean-Marc Châtaigner (IRD), directeur général délégué
Sylvie Daviet (AMU), vice-présidente des relations internationales 

 

APRÈS-MIDI

14h00-16h00 : table ronde 2 - « Inégalités et changement climatique » Organisateur : Joël Guiot, (CNRS), directeur de recherche, Labex OT-MED (AMU)

Objet : Suite à l’accord de Paris de décembre 2015, un des points les plus critiques est celui de la justice climatique. En plus de la responsabilité historique des pays développés dans la situation actuelle, il s’avère que les mesures préconisées pour l’adaptation et l’atténuation des impacts du changement climatique ne sont pas indolores pour les pays pauvres, et cela sans comparaison avec leur faible responsabilité. Le fond vert a été mis en place pour aider ces pays à la reconversion de leur économie et à palier les impacts des changements en cours. Mais il se pose toujours le problème de la responsabilité morale, de la reconnaissance des responsabilités (nécessaire à des relations saines entre les différents acteurs), de la compensation (peut-elle être estimée scientifiquement?), l’identification des risques nécessaires pour assister les pays vulnérables, le transfert des connaissances pour que les pays pauvres soient capables d’évaluer leurs préjudices et de discuter à armes égales avec les pays riches.

Panélistes :

Jean-Pascal van Ypersele, (GIEC), vice-président (2008-2015), membre du GSDR depuis 2016, physicien du climat Jean-Paul Moatti, (IRD), président-directeur général, membre du GSDR depuis 2016

Henri Waisman, (IDDRI), Coordinator of the Deep Decarbonization Pathways Project (DDPP), Senior Research Fellow Climate Program, membre du GIEC

Sandrine Maljean-Dubois, (CNRS), directrice de recherche, UMR Droits international, comparé et européen, faculté de droit et de science politique d’AMU, Aix-en-Provence 

Hindou Oumarou Ibrahim, (AFPAT), association des femmes peuls et autochtones du Tchad 

 

16h30- 17h00 : Biodiversité et changements climatiques : Un enjeu majeur du nouvel Agenda 2030

Bruno David, (Muséum national d’Histoire naturelle), président 17h00- 18h00 : présentation du rôle du GSDR et de son agenda

Panélistes :

Jean-Paul Moatti, président-directeur général de l’IRD
Jean-Pascal van Ypersele, vice-président du GIEC (2008-2015), membre du GSDR depuis 2016, physicien du climat 

 

 

RESERVÉ AUX PROFESSIONNELS

 

Evènement spécial