Agenda

8
Jeudi 08 juin 2017
Forum des Projets Urbains de la Méditerranée

FORUM DES PROJETS URBAINS DE LA MÉDITERRANÉE

Jeudi 8 juin

Réservé aux professionnels

 

 

Le Forum des projets urbains de la Méditerranée réunit en un lieu unique l’ensemble des acteurs de la production urbaine en Méditerranée (public/ privé, techniciens/élus, maîtres d’ouvrage/maître d’œuvre), avec la vocation de brasser les cultures professionnelles et d'échanger sur les montages opérationnels. Y seront présentés aux acteurs urbains les projets urbains méditerranéens.

Les participants sont des élus et techniciens de collectivités locales, des responsables de structure de (re)développement urbain, des architectes-urbanistes ainsi que des investisseurs, des promoteurs, des gestionnaires de services urbains (transport, énergie, etc.). Les projets présentés sont médiatisés avant, pendant et après le Forum par divers outils de communication (Guide des projets urbains, presse, Internet, partenariats média...). La conception, l’organisation et la gestion de la manifestation sont conduites par le groupe Innovapresse.

 

Inscrivez-vous ici !

 

 

 CONTACTS 

 

Valérie Gibault et Inès Edel-Garcia Innnovapresse
5 rue Saulnier - 75009 Paris

+33 (0)1 48 24 81 27
+33 (0)1 48 24 81 30 

med@projetsurbains.com 

 

 

 

9
Vendredi 09 juin 2017
Les 8es rencontres de Cybèle

Les Rencontres de Cybèle, s’inscrivent dans une démarche de remue-méninges conforme aux principes d’indépendance et de liberté de vues. Le but est de partager des points de vue entre spécialistes en s’efforçant de dégager des recommandations qui pourront être adressées aux décideurs français et européens, et à toutes personnes désignées par les participants selon leurs souhaitsLes 8es Rencontres de Cybèle s’efforceront de répondre à la question suivante : Changements stratégiques et nouveaux enjeux : quelles politiques promouvoir en Méditerranée ?

 

 

 THÉMATIQUES 

 

La première thématique retenue est destinée à analyser la situation et par voie de conséquence les enjeux. Les deux autres viseront à identifier des axes de propositions :

- Conflits et enjeux en Méditerranée,

- Politiques de coopération et de relations internationales envisageables pour y répondre,

- Voies et moyens d’un sursaut européen pour soutenir cette démarche, dans le respect des attentes de ses partenaires. 

 

Sont sollicitées pour ouvrir et clôturer les Rencontres :

- M. Renaud Muselier président de la Région Paca,
- M. Antoine Sfeir, Président du Centre d’Études et de Réflexion sur le Proche-Orient (CERPO), président de l’Ecole des relations internationales   et membre du Conseil Scientifique d’Euromed-IHEDN (confirmé).

 

 MODÉRATEURS 

- M. Bernard Valéro, ambassadeur,
- M. Jean-François Coustillière, contre-amiral (2S), président de l’association Euromed-IHEDN
- M. François Teissier, Président de l’Institut méditerranéen de formation.

 

 INTERVENANTS 

Institutionnels :

- M.Mourad Ezzine, Directeur du Centre pour l’Intégration en Méditerranée (CMI) (confirmé)
- Un représentant du ministère de la Défense-DGRIS,
- Erwan Lannon, professeur à l’Université de Gand, membre du Conseil scientifique de l’association Euromed-IHEDN

- M. Mohamed Lessir, ambassadeur (er), expert auprès de l’ITES (Tunisie)
- Un représentant du ministère des Affaires étrangères-CAPS.

 

Spécialistes rive nord  :

- M.Jean François Daguzan, Maître de recherche Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS) et membre du Conseil Scientifique d’Euromed-IHEDN,
- M.Henry Marty Gauquié, Directeur honoraire de la Banque européenne d'investissement (BEI) et membre du Conseil Scientifique d’Euromed-IHEDN,
- M.Sébastien Abis, Directeur du Club Demeter et membre du Conseil Scientifique d’Euromed-IHEDN,
- Mme.Catherine Wihtol de Wenden, politologue, sociologue, spécialiste des questions migratoires et membre du Conseil Scientifique d’Euromed-IHEDN,
- M.Pierre Conesa, écrivain, ancien haut fonctionnaire et chef d'entreprise français .

 

Spécialistes rive sud  :

- Mme. Louisa Dris-Ait-Hamadouche, universitaire sciences politiques algérienne
- M. Ezzeddine Kerkeni, ambassadeur (er), président de l’AEI (Tunisie)
- M. Mohamed Benhammou, président du centre marocain d'études stratégiques (CMES).

 

Informations complémentaires et inscriptions sur le site d'Euromed-IHEDN
 

16
Vendredi 16 juin 2017
Séminaire international sur l’adaptation des cadres règlementaires pour l’adoption du crowdfunding en Afrique et en Méditerranée

Séminaire international

sur l’adaptation des cadres règlementaires pour l’adoption du crowdfunding en Afrique et en Méditerranée

Le 16 juin

Réservé aux professionnels

 

 

 OBJECTIFS 

 

Réunir les autorités de régulation des pays de la Méditerranée et d’Afrique pour un séminaire de partage d’expérience sur la mise en œuvre d’un cadre réglementaire favorable au développement du crowdfunding.

Promouvoir la mise en place d’un cadre réglementaire homogène dans la région et développer des passerelles avec les pratiques et les acteurs de la région.

Accompagner les responsables nationaux méditerranéens et africains dans la mise en œuvre de cadres législatifs propices au développement du crowdfunding.

 

Le séminaire est restreint aux acteurs africains et européens suivants :  

 

Autorités de régulation

Banques centrales

Ministères des finances

Experts du crowdfunding

20
Mardi 20 juin 2017
L'Irak dans la tourmente

 MARDIS DE LA VILLA 

L'IRAK DANS LA TOURMENTE

Le 20 juin à 19h

 

Avec Myriam Benraad, chercheuse à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM, CNRS, Aix-en-Provence) et maître de conférences en science politique et études sur la paix et le développement à l’Université de Limerick 

GÉOPOLITIQUE - En partenariat avec l'IHEDN

 

À l’heure où la bataille contre le groupe État islamique se poursuit, l’Irak reste plus que jamais dans une situation d’extrême fragilité sociopolitique. La reconquête de Mossoul, principal fief des jihadistes au nord du pays, ne signifiera sans doute pas l’arrêt des violences et pourrait même annoncer de nouveaux cycles meurtriers de représailles entre communautés interposées. Au-delà, les attentats continuent de faire quotidiennement des dizaines de morts parmi les Irakiens, y compris dans les territoires dits « libérés » de l’État islamique.

Comment penser cette hyperfragmentation, héritée de plus de 13 ans de conflit civil ? Quels sont les scénarios les plus probables d’un « après-État islamique » ? Au regard de l’instabilité et de la décomposition structurelles qui rongent le pays en profondeur dans ses institutions et son corps social, une « concorde nationale » est-elle toujours envisageable ou réduite à l’état de vœu pieux ?

 

 BIOGRAPHIE 

 

Myriam Benraad est chercheuse à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM, CNRS, Aix-en-Provence) et maître de conférences en science politique et études sur la paix et le développement à l’Université de Limerick (Irlande). Spécialiste de l'Irak et du Moyen-Orient, elle est l'auteure, entre autres publications, d'Irak, la revanche de l'Histoire. De l'occupation étrangère à l'État islamique (Paris, Vendémiaire, 2015) et Irak : de Babylone à l'État islamique. Idées reçues sur une nation complexe (Paris, Le Cavalier Bleu, 2015).

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Horaire : 19h

10 €/ Accès gratuit pour les membres d’Euromed-IHEDN et les étudiants.

Par mail à entretiens.euromed.ihedn@wanadoo.fr

Par téléphone au 06 34 19 28 79

 
27
Mardi 27 juin 2017
Fernand Pouillon et l’habitat social de l’après-guerre en Provence

 MARDIS DE LA VILLA 

 

Fernand Pouillon et l’habitat social de l’après-guerre en Provence

 

 

Projection du documentaire  Fernand Pouillon  Une architecture habitée , réalisé par Marie-Claire Rubinstein assistée de Marie Padlewski, commenté par Thierry Paquot , philosophe de l’urbain.

Ce documentaire est construit à partir des témoignages de primo-habitants d’immeubles construits par Fernand Pouillon après guerre. Ces témoignages sont riches en enseignements sur la perception de l’architecture et de l’habité. Les habitants ressentent une architecture humaine et généreuse. "Il pensait aux ménagères" et « c’était Hollywood », dit une interviewée. Ils soulignent également  la qualité et la pérennité des matériaux et par dessus tout la mise en valeur des espaces publics et des œuvres d’art .

Durée 36'

 

 

Suivi d'un débat animé par Myriam Maâchi Maïza, architecte – enseignante à l'École Polytechnique d'Architecture et d'Urbanisme d'Alger (EPAU) spécialiste de Fernand Pouillon

En présence d’habitants de la Tourette interviewés dans le documentaire : Mme Rebuffat et Mr Moussion.

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

Entrée libre - Sur réservation

Horaire : 19h

Par mail à billetterie@villa-mediterranee.org

Par téléphone au 04 95 09 42 70 

 

 

 

30
du Vendredi 30 juin 2017 au Dimanche 02 juillet 2017
Assises de la Création Cinématographique Indépendante en France

Assises de la Création Cinématographique Indépendante en France - 2ème édition

« Développer la transversalité en région »

Rencontres professionnelles

Les 30 juin, 1er et 2 Juillet 2017

 

Avec la deuxième édition des Assises, l’Association des Auteurs-Réalisateurs du Sud-Est invite les différents acteurs du secteur cinématographique et audiovisuel indépendants en PACA à se rencontrer et à partager leurs points de vue et leurs réflexions. Avec également la participation de professionnels d’autres régions et de représentants d’institutions nationales, ces Assises 2017 seront l’occasion d’aller vers une compréhension mieux partagée de la situation et des enjeux de chacune des filières professionnelles et une vision plus transversale de l’ensemble du secteur.

Ces Assises s’articulent autour de 5 tables rondes: Transmédia, création-production, création partagée, diffusion des œuvres, éducation artistique au cinéma. Elles se clôtureront par un atelier: pérennisation et création des outils de la transversalité en région.

Le contenu de ces tables rondes a été élaboré conjointement avec les membres du Collectif Cinéma Paca (producteurs, distributeurs, représentants de lieux d’exploitation, ou encore de festivals et auteurs-réalisateurs). 

 

 

 PROGRAMME À LA VILLA MÉDITERRANÉE

 

 

vendredi 30 juin 2017

 

Table ronde « Transmédia » de 15h à 18h, (accueil des participants 14h30), Co-organisée par la Boucle Documentaire,

Si les nouveaux supports de diffusion (VR, AR, Tablettes, smartphones)  occupent aujourd’hui une place de plus en plus  importante dans la vie quotidienne des utilisateurs, s’emparer du web et des différents formats numériques est un enjeu majeur pour beaucoup d’auteurs et de réalisateurs. Est-ce prendre en compte de nouvelles pratiques de spectateurs ou céder à un phénomène de mode ? Est-ce ouvrir de nouveaux espaces de création, de liberté, ou nous soumettre à d’autres logiques de contrôle et de rentabilité ? Comment et avec qui écrit-on pour ces nouveaux médias ? Quels sont les financements et le modèle économique ? Quelles diffusions et quelle visibilité pour ces projets ? Cette table-ronde s’appuiera sur plusieurs projets interactifs récents pour débattre de ces questions, proposer un état des lieux et ouvrir des perspectives.

Intervenants :

Carl Cordonnier, photographe ; Fabienne Giezendanner, réalisatrice, Margaux Missika, productrice et présidente de l’association des Producteurs d’Expériences Numériques PXN ; Emmanuel Roy, réalisateur

Modérée par Pascal Cesaro Maître de conférences - Responsable du master professionnel "Métiers du film documentaire" à Aix-Marseille Université

 

Samedi 1er juillet 2017

 

Table Ronde « Création partagée »de 10h à 12h, (accueil des participants 9h30) 

Ici et là naissent des projets portés par des auteurs qui impliquent un partage avec des artistes provisoires et amateurs dont la place est justifiée par le processus de fabrication: habitants d’un territoire, détenus, usagers de la psychiatrie, travailleurs, collégiens…Il s’agit de faire ‘avec’ plutôt que ‘sur’ et ces participants apportent la plus-value du réel.

Ces films sont des appels d’air dans les mailles tissées serrées de la production cinématographique actuelle. Ils offrent à leurs auteurs l’amplitude d’expérimenter des formes nouvelles, répondant plus à la nécessité du partage qu’à des contraintes économiques ou de diffusion. Cette liberté est peut-être une des causes de leur succès auprès du public et on peut s’en réjouir. Mais ils rencontrent plus difficilement l’institution, ses financements et son cadre juridique. Même quand ils sont des commandes, c’est au prix de contorsions complexes qu’ils sont éligibles aux aides publiques classiques et aux agréments de diffusion. Le cinéma restant une industrie qui doit créer des emplois, ils mettent à l’épreuve la loi du travail et la notion d’auteur. L’institution doit-elle évoluer pour les accueillir ?

 

Intervenants 

Naïm Aït Sidhoum (architecte, réalisateur, producteur et cofondateur de l'association Vill9 la série à Grenoble) ; Caroline Caccavale (réalisatrice et fondatrice de Lieux fictifs) ; Florence Lloret (directrice artistique du Théâtre de la cité) ; Gilbert Zaffini (ex responsable des activités sociales et culturelles du CE cheminots, Paca) ; un représentant institutionnel (à confirmer)

Modérée par Elizabeth Pawlowski (productrice Badlanders films), Paule Sardou, ou Séverine Mathieu (réalisatrices)

 

Table ronde « Création / Production », de 14h à 16h, (accueil des participants 13h30)

L'objet de cette table ronde sera de réfléchir ensemble à la manière de produire aujourd'hui des films d’auteur dans un contexte de plus en plus concurrentiel, de restriction budgétaire et de mutation du secteur. Cette table ronde s'articulera autour de trois grands axes : la relation auteur-producteur, la prise de risque et enfin, l’écriture-développement. Quelques pistes se dessinent déjà qui pourraient soutenir la création indépendante : compte automatique pour les auteurs, ouverture de l'aide à la conception pour les long-métrages documentaires, valorisation de l'engagement des uns ou des autres en terme budgétaire  ou des solutions à inventer. Vers une fabrication plus coopérative ? 

 

Intervenants

Emmanuel Alain-Raynal (producteur, Miyu Productions et président du Bureau court-métrage du SPI), Nicolas Anthomé - Batysphère[U1]  et membre du SPI) ; Anna Feillou (réalisatrice, Présidente d’ATIS (Nouvelle Aquitaine) membre de la Boucle Documentaire) ; Dorothée Sebbagh (réalisatrice). Nicolas Mazars (responsable juridique de l'audiovisuel et de l'action professionnelle à la SCAM)

Modérée par Jean-Laurent Csinidis (producteur à Les Films de Force Majeur, membre du Bureau de LPA), Jean Boiron-Lajous (auteur-réalisateur, membre de l’AARSE, Festival Premier Film)

 

Table Ronde « Diffusion des œuvres », de 16h à 18h

 

Si nous cédons sur l’exposition de nos œuvres (en salles comme sur les chaînes de télévision), nous perdrons la possibilité in fine d’être accompagnés pour les écrire et les produire. Défendre la place de nos œuvres sur les écrans et dans les grilles de programmes télévisuels c’est défendre la nécessité de soutenir la création. Céder du terrain au moment de la rencontre de nos œuvres avec le public c’est accepter qu’il est peut-être superflu d’en soutenir toutes les étapes de fabrication. Une politique publique de soutien à la création ne doit pas se préoccuper de l’audience du film, mais doit en garantir sa diffusion. C’est pourquoi réfléchir à une politique de diffusion régionale des œuvres créées en Région c’est penser une véritable politique de soutien à la création qui ne doit pas être basée sur le principe de l’offre et la demande, mais sur le principe de l’accès à tous des films dans leur diversité. Posons ensemble les bases de ce que pourrait être un système de soutien spécifique à une meilleure exposition de nos films en Région, en lien avec les acteurs qui sur le territoire en seront les relais. Quelques pistes : penser un dispositif de pré-visionnement ad hoc, sortie régionale en amont des sorties nationales, mise en lien des lieux de diffusion avec les auteurs dès le processus créatif engagé...

Intervenants

Jean-Marie Barbe (TËNK) ; Céline Dréan (réalisatrice, membre de l’ARBRE (Bretagne)) ; Juliette Grimont (programmatrice du cinéma Le Gyptis, Marseille) ; Luc Joulé (réalisateur, directeur artistique d’Image de ville)

Modérée par Violaine Harchin (distributrice et productrice Docks 66, membre du collectif cinéma Paca), Régis Sauder (réalisateur, président de l’ACID)

 

Marseille au cinéma

Programmation proposée par Image de Ville: une table ronde et deux films

Tout public, à partir de 11h30 

Voir le programme complet et réserver

 

 

Dimanche 2 juillet

 

Table Ronde « Éducation artistique au cinéma » de 10h à 12h, (accueil des participants dès 9h30)

« Définition du statut des intervenants et élaboration d’une « Charte des intervenants artistiques » qui encadrerait ce travail ». L'objet de cette table ronde sera de redéfinir ce qu'on entend aujourd'hui par "éducation à l'image", d'en dresser un état des lieux pour interroger les différentes modalités d'interventions des artistes avec l'idée de définir un statut pour ces interventions. L’enjeu est de mettre autour de la table tous les acteurs concernés.

 

Intervenants

Emilie Allais (coordinatrice des actions pédagogiques/Institut de l'image,  Le Pôle régional d'éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel Région PACA) ; Cyrielle Faure (monteuse, intervenante artistique, représentante du collectif pour la création de la Charte des intervenants) ; Charlotte Le Bos Schneegans (Région PACA) ; Claude Mourieras (Collectif Tribudom et directeur de la Ciné Fabrique à Lyon – à confirmer) 

Modérée par Aurélia Barbet, Réalisatrice et intervenante.

 

Atelier « Pérennisation et création des outils de la transversalité en région , le besoin d’un espace commun » de 14h à 17h, (accueil des participants 13h30)

Participent les membres du Collectif Cinéma Paca, Film Flamme, les professionnels du secteur cinématographique et audiovisuel… et tous ceux qui souhaitent s’investir dans cette construction.

L’atelier sera modérée par Jean-Christophe Victor Auteur-réalisateur, Président de l’AARSE.

 

 

L’Association des Auteurs Réalisateurs du Sud-Est, AARSE 

 

L’AARSE a pour but de défendre les intérêts professionnels, esthétiques et éthiques de l’ensemble des auteurs-réalisateurs de la région et de participer à l’élaboration d’une politique culturelle régionale en dialogue avec les institutions. Elle est à l’initiative du Collectif Cinéma PACA (printemps 2016) qui regroupe transversalement de nombreux intervenants du secteur cinéma et audiovisuel de la région : des auteurs-réalisateurs, producteurs, distributeurs, exploitants, lieux de diffusion, festivals.

L’AARSE est membre de l’Association des Amis et Partenaires des Cinémas les Variétés et César qui contribue activement au maintien de ces salles dans le centre-ville marseillais.

L’AARSE participe au réseau auteurs en région de la SCAM. De cette manière l’AARSE contribue désormais à différentes négociations avec le CNC pour la refonte du système de soutien à la création documentaire, ou encore pour l’élaboration du nouveau cadre de négociations CNC/Collectivités locales. 

Ces ACCIF#2 sont soutenues par le CD13, la Région PACA et La Scam. 

 

 

 

 

 

 

 

 

1
5