Agenda

28
Mardi 28 mars 2017
La France des solutions : des marseillais qui bâtissent l'avenir

 MARDIS DE LA VILLA 

 

LA FRANCE DES SOLUTIONS 

Des marseillais qui bâtissent l’avenir

 

 

 

Avec :

Gilles Vanderpooten, journaliste et directeur de Reporters d’espoirs, Aurèle Cariès, éditrice, Arhaud-Flammarion, Laurent Laik, fondateur de la Varappe, Vincent Nicollet, directeur d’Acta Vista, Nathania Cahen, journaliste, L'Express, Tarik Ghezali, fondateur de Marseille Solutions, Luisa Marques dos Santos, philosophe et membre des Philosophes Publics, Yves Baroni, représentant de Scop TI (ex Fralib).

 

La France des solutions ? En marge des discours prometteurs des programmes politiques, elle témoigne d’initiatives économiques et sociales concrètes, déjà existantes, menées par des personnalités audacieuses – entrepreneurs, élus, agriculteurs, associatifs, individus et collectifs… Des nouvelles pratiques de management en entreprise à la sauvegarde des emplois, de l’innovation scientifique à la protection de notre patrimoine culturel et naturel, des mutations agricoles à la transition écologique, chaque initiative est à la fois unique et riche d’enseignement. 

 

A l'occasion de la sortie du livre « la France des solutions » (Arthaud-Flammarion) , Gilles Vanderpooten, journaliste et directeur de Reporters d’espoirs, rassemble autour de lui un plateau d’acteurs et de dénicheurs de solutions, comme on est chercheur d’or ! Des personnalités toniques, innovantes, inspirantes.

Expériences nouvelles, élans et projets collectifs, initiatives insolites ponctuelles ou de longue haleine, nombreux sont les exemples à Marseille et dans la région !

La Varappe développe ainsi des services d’insertion ciblés, liés au travail temporaire et à l’environnement (1500 salariés) ; Acta Vista depuis 15 ans, forme aux métiers de la restauration du patrimoine ceux qui ont décroché de l’emploi et les transforme en bâtisseurs de leur propre avenir. Les salariés de Scop TI, organisés en coopérative, soutiennent un mode de production et de consommation différent. Au delà de l’exemplarité des témoignages qui seront présentés en live, le débat s’ouvrira aux initiatives diverses menées à travers la France entière qui pourraient, ici ou là, faire germer des solutions d’avenir.

 

 

La librairie Imbernon sera présente à la rencontre-débat pour proposer le livre La France des solutions à un vente dédicacée par les auteurs présents.

 

 

ÉCONOMIE - En partenariat avec La Tribune et l'AMSE

 

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Entrée libre - Sur réservation

Horaire : 19h

Par mail à billetterie@villa-mediterranee.org

Par téléphone au 04 95 09 42 70 

 

 L'OUVRAGE 

 

 

    

 

     LA FRANCE DES SOLUTIONS, Ces citoyens qui bâtissent l’avenir

     Reporters d'espoirs et Jean-Louis Étienne

     PARUTION : Mercredi 15 mars 2017

 

 

 

 

 

 

La France des Solutions présente une cinquantaine d’initiatives, riches d’inventivité. Entrepreneurs, agriculteurs, industriels, ouvriers, maires, associatifs, citoyens, nous racontent leurs parcours et la réalisation de leurs initiatives positives et concrètes. Elles ont pour vocation de faire avancer notre pays sur tous les fronts, qu’il s’agisse d’emploi, d’éducation, d’innovation, de solidarité, de relocalisation, de protection de la nature.

Chaque année, depuis 2013, l’association Reporters d’Espoirs - dont l’objectif est de souligner le journalisme dit « de solution » ou « constructif » - organise « La France des Solutions ».

Parrainé cette fois par Jean-Louis Etienne, cet événement met à l’honneur des initiatives et leurs acteurs, et s’associe aux médias pour en diffuser la connaissance auprès de plusieurs millions de Français. D’un point de vue citoyen, il s’agit de donner à chacun des pistes pour s’engager. Du point de vue des décideurs et influenceurs, d’inspirer. D’un point de vue journalistique, de refléter de manière plus juste la complexité de la réalité. Dans tous les cas, de diffuser l’envie d’agir.

 

Jean-Louis Étienne est médecin et explorateur. Gilles Vanderpooten est journaliste, directeur de Reporters d’espoirs

 

La France des Solutions - Parution le 15 mars 2017 - 384 pages – 19,90 €

1
du Samedi 01 avril 2017 au Dimanche 16 avril 2017
l’Abbé Pierre photographe

L’ ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE

Du 1er au 16 avril 2017

 

Les combats de l’Abbé Pierre ont marqué des générations de français durant le XXème et ce début du  XXIème siècle. Son nom est associé à la lutte contre la misère et le mal-logement. Son attention « première aux plus souffrants » est sa qualité principale, elle s’est souvent traduite par la pose d’un regard attentionné à travers la photographie.

 

A l’occasion des 10 ans de la disparition de l’Abbé, l’agence régionale PACA de la Fondation qui porte son nom, organise à la Villa Méditerranée,  une grande Exposition d’hommage à l’Abbé Pierre  composée du triptyque suivant :

 

 

L’ ABBÉ PIERRE PHOTOGRAPHE

 

Un talent peu connu de l’Abbé Pierre par le grand public était la photographie, il ne se déplaçait jamais sans l’un de ses appareils photographiques. Nous avons le plaisir de vous présenter une composition  mise en scène par le collectif VOST, réalisée à partir de l’exposition photographique du 26 février 1994 à I'Unesco - de  l'Abbé Pierre. Les œuvres sont constituées des clichés accumulés tout au long de sa vie.

« La pulsion d'aimer exacerbe tous les dons, surtout celui du regard, et donc de l'appareil photo  qui surprend la vie... la vie que tu voudrais tant voir heureuse, libre, fraternelle.
Ta course au service des estropiés du monde t'a fait te promener, ton appareil en bandoulière.
Tu as surpris l'innocence des enfants. Elle rejoint la merveilleuse innocence de ton regard… »

L'Abbé Pierre, par Guy Gilbert (prêtre-éducateur) 

 

LES GRANDS PHOTOGRAPHES ET LE COMBAT DE L'ABBÉ PIERRE

 

L’exposition intitulée « l’Histoire d’un Combat »  regroupe une vingtaine de photos de l'abbé Pierre.Ce sont des clichés de grands noms de la photographie : Henri Cartier-Bresson,Robert Doisneau, Grégoire Korganow, Ronis, Riboud, Niepce… L‘Abbé Pierre était l’ami des plus grands noms de la photographie, ils ont avec le temps saisi et immortalisé avec la photo son histoire et ses combats.

 

LES COMPAGNONS D'EMMAUS CONTINUENT LE COMBAT

 

L’abbé Pierre est indissociable  des compagnons d’Emmaüs, il est le fondateur des communautés, il est aussi le ciment du mouvement Emmaüs. Il était impensable de célébrer l’Abbé Pierre sans rendre hommage aux compagnons qui poursuivent aujourd’hui  les combats contre la misère et le mal-logement. Nous avons choisi de vous présenter, l’exceptionnel travail de portraits réalisé par Gilbert SCOTTI, photographe altruiste, sensible à l’œuvre de personnes issues de la rue qui au sein des communautés Emmaüs  ont choisi d’aider les autres.

 

En marge de l’ exposition, vous pourrez  consulter et commander l’album des caricatures de l’Abbé Pierre réédité à l’occasion des 10 ans de son départ pour « ses grandes vacances »

 

ENTRÉE LIBRE

Visites commentées à 14h/15h/16h

pour les visites de groupe, reservations au 04 91 50 61 77

 

 

Illustration. L'abbé Pierre lors d'un voyage au Liban en 1968 © Emmaüs International

 

1
Samedi 01 avril 2017
Projection : "El bola"

Projection

"EL BOLA" de Achero MANAS

à 15h30

En partenariat avec Cinehorizontes

 

El Bola est un garçon de douze ans, élevé dans une famille violente et sordide. Honteux de ce contexte familial, il évite ses camarades de classe. Grâce à l'arrivée d'un nouvel élève dans son école, il découvre l'amitié et une famille où la communication et l'amour prédominent. Il a alors le courage d'accepter sa situation et de l'affronter.

 

BANDE ANNONCE

 

 

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Entrée libre - Réservation conseillée

par mail : billetterie@villa-mediterranee.org

par téléphone : 04 95 09 42 70

 

4
Mardi 04 avril 2017
QUAND L’ÉCONOMIE TUNISIENNE REDÉMARRE

QUAND L’ÉCONOMIE TUNISIENNE REDÉMARRE

Les nouvelles opportunités et coopération pour les entreprises de Marseille PACA et les entreprises tunisiennes

Le 4 avril de 8h30 à 15h30

 

A l’occasion de la présentation du Nouveau Code des Investissements et du climat des affaires en Tunisie, une conférence et une rencontre networking sont organisées entre entreprises tunisiennes et entreprises régionales de Marseille Provence par le Consulat Général de Tunisie à Marseille, l’UCCAB, Finances &Conseil Méditerranée, l’Avitem-Villa Méditerranée et OCEMO .

Zohra DRISS, Présidente du Comité des chefs d’entreprise Tunisie-France de l’UTICA sera présente avec une dizaine de dirigeants d’entreprises tunisiens.

Deux entreprises de PACA, Vectorys (transports) et Framatech (électronique) détailleront leur expérience tunisienne.

En partenariat avec l’UTICA, le FIPA Tunisia, la Chambre Tunis-Française de Commerce et d’Industrie, CCI International Provences Alpes Côté d’Azur, l’AVITEM-Villa Méditerranée, l’APEX, ANIMA Investment Network et les entreprises FRAMATECH ET VECTORYS

 

Après la conférence internationale qui s’est tenue à Tunis fin novembre 2016, destinée à replacer le pays sur la carte des investisseurs et soutenir une économie encore fragile près de six ans après la révolution, un nouveau Code de l’investissement devait entrer en vigueur le 1er janvier 2017 pour simplifier les procédures administratives des investisseurs en Tunisie et faire du pays une destination privilégiée pour les investisseurs de Méditerranée.

La loi tunisienne sur l’investissement, qui a été adoptée mi-septembre pour enrayer la baisse des investissements étrangers que subit le pays depuis 2011, a pour objectifs, entre autres, d’alléger les barrières administratives, de diminuer les taxes sur les entreprises et pour les grands projets d’infrastructures et de faciliter le rapatriement à l’étranger de bénéfices réalisés dans le pays.

Pour faire le point sur cette loi qui se présente comme une nouvelle opportunité pour les investisseurs internationaux, plusieurs experts et chefs d’entreprises seront réunis le 4 avril 2017 à la Villa Méditerranée afin de débattre des nouvelles conditions d’investissement en Tunisie. La première partie de la conférence sera dédiée aux présentations des nouvelles clauses et possibilités offertes aux entreprises, la seconde portera sur des expériences et l’évolution des pratiques proposées aux industriels

Enfin une session d’échanges entre entrepreneurs des deux rives de la Méditerranée terminera la rencontre.

 

Quelques chiffres :

le rapport Open Sigma 2017, fait chaque année l’état des lieux des tendances socio-politico-économiques en Tunisie stipule que la croissance passerait à 1,9% en 2017, puis à 2,6 % en 2018, augmentant presque d’un point, que l’inflation atteindrait 4,4% en 2017 puis 4% en 2018, soit une baisse par rapport à l’année 2016 où elle était de 4.2%, enfin que le taux de change euro/dinar passera à 2,7 dinars en 2018 pour atteindre 3 dinars en 2020, l’urgence économique du pays reste vive.

En effet, les mêmes indicateurs précisent que le chômage connaîtra une légère hausse en 2017, puis une baisse en 2018, que la dette extérieure sera également en hausse, passant de 73.2% du PIB (contre 61.4% en 2016) et que le déficit budgétaire  serait  en 2017 de 5.7% du PIB.

 

 

 PROGRAMME 

 

08h30 – 09h00: Accueil des participants.

09h00 – 09h15: Ouverture par SE M. Bernard VALERO, Ambassadeur et Directeur de l’AVITEM- Villa Méditerranée

Discours Inaugural par M. Naceur ESSID, Consul Général de Tunisie à Marseille.

Intervention de M. Jean ROATTA, Adjoint au Maire de Marseille à l'International.

 

09h15 – 10h45: Présentation du nouveau code des investissements en Tunisie.

Agence FIPA : Le nouveau code des investissements par M.Khalil LABIDI, Directeur Général
Douanes Tunisiennes: modalités d’application des évolutions législatives par M. Mehdi Mbarek , Colonel-major des douanes –Chef du Bureau des Avantages Fiscaux.
ANIMA : Panorama des investissements étrangers en Tunisie par M. Aurélien Baudoin
Finances & Conseil Méditerranée: Les évolutions juridiques du marché tunisien par Me Najet Brahmi Zouaoui : Présidente de la chambre de Tunis pour l’arbitrage, professeure agrégée des facultés de Droit de la Tunisie et avocate près de la cour de cassation

 

11h00 -12h30: Le Climat des affaires en Tunisie et témoignages

UTICA: Le climat des affaires en Tunisie par Mme Zohra DRISS, Députée, Membre bureau exécutif UTICA et coprésidente du Conseil des Chefs d’entreprises Tunisie-France établi entre l’UTICA et le MEDEF.
Chambre Tuniso française de commerce et d’industrie en collaboration avec CCI International PACA : L’approche du Marché tunisien et les secteurs porteurs(intervenant Habib GAIDA, Directeur Général de la CCIFT
Finances & Conseil Méditerranée : Les évolutions financières du marché tunisien par M. Zied Farza, Cabinet FERCHIOU, conseiller financier.

Témoignages d’entrepreneurs

Entreprise VECTORIS: M. Salem NABGHA, Président du groupe Vectorys et membre du Bureau exécutif de l’UTICA en charge des relations avec l’Europe
Entreprise FRAMATECH: M. Alain BARONI, Directeur Général

12h00 – 12h30 : Discussion et questions

12h30 – 13h00 : Point Presse

14h00 – 15h30 : Networking entre entreprises tunisiennes et régionales

 

INSCRIPTIONS 

 

Entrée libre, sur inscription en ligne

Ou par mail à : contact@u3cab.com

4
Mardi 04 avril 2017
Comprendre les mutations sociales en Algérie

MARDIS DE LA VILLA 

Comprendre les mutations sociales en Algérie

En partenariat  avec l’AMSE, l’IMERA et La Tribune

 

Avec Fatma Oussedik, sociologue, CREAD, Université d’Alger

 

Comment lire les mutations sociales dont les médias rendent compte à propos de l’Algérie ? Fatma Oussedik propose une lecture des mutations que vit la société algérienne à partir de l’analyse des structures familiales. Elle a conduit une enquête, en juillet 2012, qui a concerné 1 200 familles vivant dans 12 villes d’Algérie. Cette recherche avait pour objectif de rassembler les éléments et les analyses éparses, et de rendre compte des mutations affectant les familles algériennes.

Fatma Oussedik a perçu, à cette occasion, les difficultés à qualifier ces mutations, difficultés nées à la fois de la rapidité avec laquelle elles ont eu lieu et de l’incapacité des autorités à les prendre en charge, à en tenir compte dans les politiques qui affectent la population algérienne. « Ce dernier point explique que, lorsque l’on considère les analyses engagées ces dernières années, nous percevons comme une “ incapacité“ du politique à penser ces mutations, à les prendre en charge, à en tenir compte, alors qu’il est né d’une volonté de libération d’un peuple et de changements institutionnels ».

Le pouvoir algérien, confronté à ces changements, fait à présent obstacle à ces mutations structurelles et ce, pour des raisons qui tiennent à l’histoire sociale et politique de l’Algérie. La présentation de cette enquête dans le cadre de cette conférence sera l’occasion d’en débattre avec le public et de revisiter le paysage social algérien.

 

 

 

 BIOGRAPHIE 

 

 Fatma OUSSEDIK est professeure des Universités et chercheuse associée, à l’Université d’ALGER II, Faculté des Sciences Humaines et  Sociales, et au CREAD. Elle est membre de plusieurs revues et comités scientifiques.
 Ses récentes publications :

 - Le changement social impensé, Des cités entre rêve et réalités : la pentapole du M’zab. Pour renouer avec une sociologie du terrain. In    Abdel-Halim Berretima  et Gilles Férreol:« La ville méditerranéenne : défis et mutations »- EME, Bruxelles- Octobre 2015.
 - Parole aux Femmes- Fondation Djanatu-al_Arif- Oran,2015
 - Présence du XIXe siècle. La « tribu » en Algérie: héritage colonial / invention de soi- Dans Revue d’histoire du XIXe siècle 2013/2 (n° 47)
- « Les émeutes de Ghardaïa » -L’Algérie, une société en guerre contre elle-même In Revue NAQD- Communauté, communautaire, communautarisme- 2015/1 (N° 32)
- « Les structures familiales, lieux de la résistance des acteurs sociaux en Algérie. » Ouvrage en Hommage à Claudine Chaulet- Barzak- Alger.2012

En tant qu’auteur de recherche : « Mutation familiales en milieux urbain », Algérie, 2013.

 

 

 

 POUR ALLER PLUS LOIN 

 

"Penser les structures familiales en Algérie", un article de Fatma Oussedik dans La Tribune

 

Penser les structures familiales en Algérie

 

Face aux changements structurels, comment les Algériens et les Algériennes font-ils encore "famille" ?

Nombre de pays vivent aujourd'hui des changements structurels profonds dont des  tentatives observées de refondation politique rendent compte. Penser le politique aujourd'hui c'est penser les mutations sociales et leur prise en charge en vue d'une bonne gouvernance. Je ne vous parlerai donc pas de religion mais de changements structurels en Algérie. Comme dans nombre d'autres pays, on observe des mouvements profonds de population accompagnés de retraits de droits. Des flots de migrants mais aussi des populations qui localement se déplacent en quête d'une vie meilleure. L'Algérie, pourtant richement dotée, produit des harragas, gaspille aussi des vies humaines en mer et sur place où les violences sont nombreuses. Des hommes et des femmes dorment, dans les rues avec des enfants.

Les mobilités résidentielles

Le premier constat est celui  du nombre de modifications apportées aux logements signifiant ainsi qu'ils ne correspondent pas aux besoins des populations.

La seconde observation concerne les formes que prend la volonté d'accéder au statut de propriétaire. Si la libéralisation du marché foncier, la régularisation de l'habitat illégal sont venus signifier aux algériens, dès 1986, la fin de l'Etat premier logeur, il y a, dans le même temps, comme un refus observé des Algériens et des Algériennes, dans leur majorité, d'entrer dans un véritable  marché immobilier. Un logement acquis, du fait de relations sociales ou familiales ou de la volonté d'un responsable politique, est une part de la rente pétrolière qui doit être transmise aux enfants. Pour en partir, les sujets attendent une autre facilité offerte par l'Etat en vue d'accéder à la propriété d'un autre logement.

D'autre part, historiquement, les déplacements de population ont, depuis longtemps, été le fait de décisions de pouvoirs autoritaires : déplacements de la période coloniale, cycles d'exode massif après l'indépendance. Ceux qui ont eu recours à un habitat précaire se sont vus relogés souvent sans contrepartie financière (cette question de l'accès au logement sans paiement de loyers par nombre d'occupants est une singularité algérienne). Entre les différentes opérations de relogement, les autorités ont aussi reconduit de façon unilatérale et autoritaire des habitants de bidonvilles dans leur région d'origine.

 Il est évident qu'un tel contexte ne peut pas favoriser les mobilités résidentielles. Ces dernières ne concernent  que les personnes dotées de moyens financiers importants : les cadres recrutés par des entreprises étrangères (mais l'Algérie n'exerce pas une attractivité suffisante pour que cela soit significatif) ou les plus précaires qui errent de villes en villes et pensent que les métropoles seront en mesure de leur offrir des opportunités nouvelles. Ces deux profils sont ceux qui concernent les populations mobiles au Maghreb : jeunes diplômé-e-s en quête de perspectives nouvelles ou personnes sans inscription sociale dans leur pays.

Les familles

Lorsque  les espoirs d'insertion  sont déçus, la famille se replie sur elle-même, réactivant  des normes et de pratiques familiales fondées sur un état antérieur. Ces familles proclament alors leur déficit de sécurité et de confiance dans les institutions urbaines.

D'autres ne peuvent réaliser ce repli communautaire en l'absence d'une structure familiale forte et, si elles ne sont pas désocialisées, elles construisent de nouvelles familles. Ce mouvement semble être celui de la réalisation d'une figure "verticale" de la famille, une famille qui regrouperait autour d'un couple parental, des ascendants et des descendants directs, ignorant les collatéraux.

La présence en ville, l'exposition à des valeurs nouvelles place les sujets dans des situations où ils vivent  des contradictions entre les genres et les générations,  donnant lieu à une diversification des intérêts et des stratégies des différents  membres de la famille.

Les figures familiales

On observe, dans la majorité des cas, des rapports complexes qui se jouent sur une  scène culturelle mondialisée qui propose des rôles et des normes nouvelles aux différents membres des familles algériennes  et on observe :

L'entrée rapide des femmes dans l'espace public. On observe aussi que 'il existe des  liens entre le célibat des femmes et leur accès à l'éducation.

La figure du père s'affaiblit, ce que montre aussi la baisse de la  patri localité.

Les frères redoublent de férocité.

Mais aussi, le classement des villes, qui préside à la gestion des territoires, se heurte à une hétérogénéité dans l'espace défini comme rural et une hétérogénéité dans l'urbain. La distinction urbain/ rural et grandes villes/ villes moyennes n'a pas démontré une grande efficacité. Il faut donc être prudents vis-à-vis des tentatives observées de construire de l'homogénéité à partir d'un signe vestimentaire, d'une pratique religieuse.  Les harragas, les algériennes qui dorment dans les rues des villes accrochées à leurs enfants auprès des commissariats espérant une protection, les jeunes suicidés viennent de ces rapports complexes au sein des familles. Ils viennent de situations et de familles qui ne parviennent pas à "fonctionner", qui relèvent même de l'impensé pour des autorités qui continuent de vouloir juguler les aspirations nouvelles  et les mutations fortes dans un corset juridique, idéologique, politique et policier.

 

Fatma Oussedik 

 

 

 

 

6
Jeudi 06 avril 2017
A qui appartient la mer ?

CONTROVERSATIONS

A QUI APPARTIENT LA MER ?

Le 6 avril à 18h

 

 

La Villa Méditerranée s'associe à l'association Tous Chercheurs pour une "controversation" autour de la mer.

Une Controversation est une controverse (ou débat) entre deux experts de points de vue divergents ou différents sur un sujet de sciences & société. Chaque expert s’exprime à son tour et présente ses arguments au public de manière concise. S’en suit alors une conversation entre les experts et le public, animée par un journaliste. Les Controversations ont pour but de pousser chacun à réfléchir, à vouloir en savoir davantage pour se forger un avis éclairé sur les questions exposées. Elles sont un fabuleux moteur d’apprentissage et d’exploration collective.

Chaque Controversation est précédée d’une première partie : projection de court métrages, présentation de projet de thèse par d’anciens candidats de « Ma Thèse en 180’ », interventions de clowns …

 

 LE PROGRAMME 

 

Florence Galletti, chercheuse à l’IRD, associée au Centre de droit économique et du développement de la Faculté de droit de Perpignan.

Les mers se distinguent des océans avec des conséquences sur
la gouvernance. Le droit international de la mer, focalisé sur les espaces, multiplie les zones maritimes pouvant être réclamées. Eaux et structures sous-marines se voient fragmentées, avec des niveaux de précision sur les tracés nécessitant l’assistance de la discipline de la géomorphologie marine. Mais se pose la question des droits à accorder aux États sur ces zones, dont celui
de la « propriété » des ressources qu’elles contiennent.

Walter Roest, géophysicien à l’Ifremer et membre de la Commission des limites du plateau continental ONU.

Sur les océans, le principe de liberté prédominait jusqu’au XXe siècle. Depuis 1982, la Convention des Nations unies sur le Droit de la Mer attribue aux états côtiers certains droits souverains en fonction de
la distance de la côte. Au-delà de cette juridiction nationale se trouve la Zone internationale qui a le statut de « patrimoine commun de l’humanité ». La Convention sur le Droit de la Mer peut-elle donner une réponse dé nitive à la question « à qui appartient la mer ? »

 

Animation : Pedro Lima, journaliste scienti que indépendant Ouverture de la rencontre avec deux anciens candidats du concours

Ouverture de la rencontre avec deux anciens candidats du concours Ma Thèse en 180 secondes :


La lumière vivante, par Nadia Merad Coliac
 

Le rap, un langage à la marge ?, par Anna Regol 

 

Inscriptions en ligne

Le programme complet des controversations

6
Jeudi 06 avril 2017
Les écrans d'AFLAM

 

Cycle "Sport, pour le meilleur et pour le pire ? "

Projection du film SPEED SISTERS de Amber FARES

Le 6 avril à 14h

 

La Villa Méditerranée / AViTeM poursuit et enrichit son partenariat avec Aflam en s'associant aux Ecrans d'Aflam dans la cité, rendez-vous mensuels avec les cinématographes arabes : de janvier à juin 2017, la séance de 14h des Ecrans d'Aflam sera programmée à la Villa Méditerranée, des séances sont programmées le soir au VIDEODROME2. Destinées en priorité aux groupes (scolaires et partenaires sociaux et associatifs), ces séances seront ouvertes au public (réservation conseillée). 

 

 LE PROGRAMME 

 

Nouveau cycle : "Sport, pour le meilleur et pour le pire ?" :

Reflet de nos sociétés, le sport révèle simultanément ses aspects positifs et ses aspects négatifs. D’une part, le dépassement de soi, l’intégrité, le respect d’autrui, la solidarité et le partage. De l’autre, le vandalisme, la tricherie, la corruption, l’ultranationalisme et le dopage. D’un côté, la communion de nombreux peuples encourageant des athlètes de tous les pays qui donnent le meilleur d’eux-mêmes. De l’autre, des stades souvent transformés en arènes. Dans le cadre de Marseille 2017 Capitale européenne du sport, nous avons voulu vous inviter à échanger sur les bienfaits et les dangers du sport et à nous interroger pour savoir si, malgré tout, comme l’affirmait Nelson Mandela « le sport peut créer de l’espoir là où il n’y avait que du désespoir ».

 

Le film :

SPEED SISTERS de Amber FARES

Palestine-Royaume-Uni-Qatar / 2015 / 1h18 

Les Speed Sisters sont la première équipe de course de voitures, entièrement féminine, au Moyen-Orient. Elles défraient la chronique et font tourner les têtes sur des pistes de course improvisées en Cisjordanie. Ces cinq femmes se sont très vite frayé un chemin sur la scène des courses de rue, un monde sans concession, dominé par les hommes. Tissant des liens entre elles, aussi bien sur qu’en dehors des pistes, les Speed Sisters vous emporteront dans un surprenant voyage dans le monde de la course automobile, pour aller plus loin et plus vite qu’aucun n’aurait imaginé. 

 

 

Bande annonce

 

 

 

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Réservation conseillée

par mail : billetterie@villa-mediterranee.org

ou par téléphone 04 95 09 42 70

Réservation obligatoire pour les groupes scolaires, sociaux et culturels: 
mediation@aflam.fr  ou  04 91 47 73 94 

11
Mardi 11 avril 2017
Du blé par tous les temps, le baromètre méditerranéen

MARDIS DE LA VILLA 

Du blé par tous les temps, le baromètre méditerranéen

Les Mardis de la Villa - Grands témoins

 

Avec Sébastien ABIS, Directeur du Club DEMETER et chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). 

 

Activité vitale de par sa fonction nutritive, l’agriculture remplit aussi des rôles économiques, sociaux et environnementaux. Elle continue également d’être un déterminant de la stabilité et de la paix. Or, la croissance démographique et l’amplification des changements climatiques la placent devant un double impératif. Très exposée aux chocs météorologiques et aux catastrophes naturelles, l’agriculture doit cependant accroître sa productivité tout en réduisant son empreinte sur l’environnement. Parallèlement, elle offre des réponses face aux menaces qui pèsent sur l’évolution du climat.

Cette interaction permanente entre climat, alimentation et géopolitique trouve un écho majeur dans le bassin méditerranéen, véritable baromètre des tensions agricoles mondiales. La gestion de l’eau et de la terre, l’amélioration des conditions de vie en milieu rural et la nécessité de recourir aux marchés internationaux pour couvrir les besoins alimentaires sont des défis majeurs à relever dans cette région.

Le blé se situe au coeur de ces problématiques. Denrée de base pour des milliards d’individus, il s’avère essentiel dans l’équilibre des systèmes nutritionnels. Plante climato‐active, il constitue, à l’instar des forêts, une véritable « pompe à carbone ». À travers les cas de la France et du Maroc, pays dans lesquels le blé occupe une place cen‐ trale dans les politiques agricoles et les dynamiques territoriales, il est intéressant d’observer l’évolution des pratiques des céréaliculteurs pour conjuguer sécurité alimentaire et adaptation aux changements climatiques. Produire plus, produire mieux et assurer une régularité de la production de blé, telles sont les tendances à renforcer au regard des enjeux stratégiques qui rapprochent le futur de l’Europe, de la Méditerranée et de l’Afrique. 

 

 

 BIOGRAPHIE 

 

Sébastien Abis est depuis janvier 2017 le Directeur du Club DEMETER, think tank spécialisé sur l’agriculture, l’alimentation et les territoires ruraux.  Analyste géopolitique, spécialisé sur les enjeux stratégiques de l’espace euro-méditerranéen, de l’agriculture, de l’alimentation et du commerce de céréales, Sébastien Abis est depuis 2013 chercheur associé à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques). Il est l’auteur de de plusieurs ouvrages et de plus d’une centaine d’articles sur ces différentes questions  Il a été fonctionnaire international du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes) de 2005 à 2016. 

Diplômé de l’Université de Lille II avec une Maîtrise en Histoire-Géographie et de l'IEP de Lille avec un DESS en Etudes stratégiques européennes, Sébastien Abis a travaillé à l'Etat-Major des Armées au sein du Ministère français de la Défense avant de rejoindre le CALAME (Centre d'analyse et de liaison des acteurs de la Méditerranée), think tank tourné vers l'action des entreprises. 

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Entrée libre - Sur réservation

Horaire : 19h

Par mail à billetterie@villa-mediterranee.org

Par téléphone au 04 95 09 42 70 

 

 

19
Mercredi 19 avril 2017
PHARE DE L’ENTREPRENEURIAT

PHARE DE L’ENTREPRENEURIAT

19ÈME ÉDITION du concours ACCEDE Provence Entrepreneurs

Le 19 avril de 10h à 22h

 

ACCEDE Provence Entrepreneurs, association de conseil de KEDGE Business School, organise la 19ème édition du Phare de l’entrepreneuriat, 1er concours euro-méditerranéen de la création d’entreprise.

Le Phare de l’entrepreneuriat est un concours à destination des étudiants et demandeurs d’emploi, en faveur du développement de la région PACA. 

Pour la première fois depuis sa création, le Phare aura lieu en plein cœur de Marseille à la Villa Méditerranée. Porteurs de projet, amateurs d’entrepreneuriat ou simple curieux, pourront participer aux conférences plénières, aux ateliers thématiques ou aux propositions de networking, ainsi qu’à la remise de prix finale et grand conférence qui clôtureront la journée sous le haut parrainage de Mohed Altrad et Hapsatou Sy.

 

 

 LE PROGRAMME 

 

De 10h à 17h , trois espaces de rencontres et d’échanges :  le StartUp Meeting, le salon des partenaires, le salon des associations.

 

10h à 11h :       Ateliers de conseil en création/ ACCEDE et EY

11h à 12h :       Atelier « Financer son entreprise » / Capital Innovation Crédit Agricole

12h à 13h :       Atelier juridique -/Akheos

                             Atelier de codage / Le Wagon

 

13h30 à 15h30 : Conférences :

             Les startups françaises avec les créateurs de : Wizbii, Lydia, Jam, Julie Desk, , Croati…

             Les entrepreneurs de KEDGE Business School avec Ornikar,  Makesense,  Startup weekend

 

15h45 à 16h45 :   Atelier « Apprendre à pitcher » - L'école du Pitch

                                   Atelier d'accompagnement  - Business Nursery

                                   Atelier "Essentiel Compta" - IODA Consulting

                                   Atelier  « L'entrepreneuriat féminin » - He For She, ONU

 

17h à 20h :  La Grande Conférence du soir avec les témoignages de Madame Hapsatou Sy et Mohed Altrad, et remise des prix

 

20h30 à 22h : Cocktail et networking

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Mercredi 19 avril de 10h à 22h

Entrée libre , sur inscription

Pour s’inscrire 

 

25
Mardi 25 avril 2017
MYRIAM HARRY ET LA MÉDITERRANÉE

 MARDIS DE LA VILLA 

MYRIAM HARRY ET LA MÉDITERRANÉE

 

Avec Cécile CHOMBARD GAUDIN, ingénieur d'études CNRS à la MMSH

 

GEOPOLITIQUE - En partenariat avec Euromed-IHEDN

 

Voyageuse intrépide, Myriam Harry parcourt le Maghreb et le Moyen Orient dans le premier XXe siècle. On verra comment son enfance dans la Jérusalem ottomane a marqué son approche des religions et des cultures. On la suivra dans ses écrits où affleurent les conflits entre Français et Anglais au Moyen Orient, entre colonisés et colonisateurs, entre hommes et femmes autour de la Méditerranée. Appelée par le Général Gouraud en Syrie-Liban en 1919, elle y séjourne près de trois ans et fera plusieurs voyages dans tout le Moyen Orient par la suite dans les années 1930. Sa connaissance de l’arabe lui facilite les contacts. Elle rencontre le roi Fayçal d’Irak, l’émir Abdallah de Transjordanie, futur roi de Jordanie, le président de la Syrie. Elle nous parle des Kurdes, des Yézidis. Elle mène une enquête sur les colons juifs. Même si elle n’a été ni une militante politique, ni une militante féministe, on lit ses convictions entre les lignes. 

 

 BIOGRAPHIE 

 

Cécile Chombard Gaudin s’est intéressée au monde méditerranéen à un double titre, en s’appuyant sur sa formation initiale de lettres classiques et de sciences politiques. Elle a été responsable de la partie « histoire, culture et modes de vie », au sein du projet collectif d’Atlas de la Méditerranée d’un laboratoire du CNRS. Et elle a publié une biographie de Myriam Harry, née à Jérusalem, écrivain orientaliste, premier prix Femina, auteur de romans et de nombreux reportages sur le pourtour de la Méditerranée. 

 

 


 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Horaire : 19h

10 €/ Accès gratuit pour les membres d’Euromed-IHEDN et les étudiants.

Par mail à entretiens.euromed.ihedn@wanadoo.fr

Par téléphone au 06 34 19 28 79

 

 

 

25
Mardi 25 avril 2017
Transitions métropolitaines

 MARDIS DE LA VILLA 

 

Transitions métropolitaines 

 

 

 

LES MARDIS DE l'URBAIN Avec  l'Equipe LIN-FINN GEIPEL, Berlin, Fabienne Boudon et Laurent Théry , sous l’animation de AVITEM

 

En 2015, est engagée une consultation urbaine et et territoriale internationale sur le territoire d’Aix Marseille Provence. Il s’agit de construire une vision d’avenir de cette métropole en s’appuyant sur ses qualités, sur ses dynamiques d’acteurs et sur des opportunités nationales ou internationales. Visions, processus d’actions et premiers grands projets emblématiques sont ainsi développés par chacune des trois équipes lauréates.

 

 

 BIOGRAPHIES 

 

 

Laurent Théry, Préfet honoraire à la Mission interministérielle, Grand prix de l’urbanisme, nous parlera de la méthode et de l’apport de la consultation, ainsi que sur les enseignements à tirer de la grande échelle.

Fabienne Boudon de l’équipe LIN viendra présenter sa conception du devenir de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Comment projeter le territoire et organiser un processus d’actions entre les acteurs publics et privés ? Comment intégrer le paysage, la mobilité et le développement économique et urbain dans une même vision enthousiasmante du territoire ? Quelle place pour les politiques, les acteurs et les citoyens ?

 

 

 LE PROJET DE L'ÉQUIPE LIN 

 

L'étude de l'équipe LIN pour la consultation internationale pour la métropole Aix Marseille Provence vise à construire une démarche intégrative autour des notions du bien commun et de la diversité du territoire.  Elle agit à la fois sur la transformation physique du territoire et sur son image. Elle souhaite faire avancer l’ensemble du territoire à toutes ces échelles. Des actions concrètes et des changements de modes de faire ont été proposés autour de trois grands enjeux :

•       Les îles-paysages, intensifier le rapport ville/nature. Le paysage est la grande force immédiatement visible et sensible qui traverse tout le territoire, le lie et le caractérise. Mais cette force reste un bien commun extrêmement fragile.

•        La mobilité intégrée, faciliter l'ensemble des déplacements.  L’hybridation potentielle entre le déplacement des personnes et celui des marchandises et le développement de transports tous modes est essentielle pour s’adapter au mieux au territoire et à la dispersion des lieux.

•         La métropole des liens, construire les relations endogènes et exogènes, avec Toulon, avec Arles, avec le val de Durance, le couloir Rhodanien, avec l’Europe et le bassin méditerranéen. Le développement d’AMP s’organisera autour d’écosystèmes mobilisant des acteurs très divers (créateurs, entrepreneurs, chercheurs, pouvoirs publics, utilisateurs, financeurs…).

Paysage rehaussé, mobilité intégrée, liens diversifiées et intensifiées - voici trois strates de la métropole qui, par leur stimulation réciproque, réveillent le potentiel du territoire. La vision qui les porte se manifeste de façon exemplaire sur plusieurs lieux de la métropole (les pièces métropolitaines) et propose aussi des actions pour une politique territoriale métropolitaine (les projets systèmes). Elle a pour ambition de montrer l'importance de faire ensemble, de partager, de coproduire afin de transformer les premiers pas en un ambitieux projet.

 

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

Entrée libre - Sur réservation

Horaire : 19h

Par mail à billetterie@villa-mediterranee.org

Par téléphone au 04 95 09 42 70 

 

 

 

27
Jeudi 27 avril 2017
Auprès de mon arbre...

APÉROS SCIENCES -  Auprès de mon arbre... 

Jeudi 27 avril 2017 à 18h

 

Quels arbres domestiquer pour nos villes ? Quels sont leur rôle et leur impact sur la vie des citadins ?

Aujourd'hui, on ne plante plus les arbres de la même façon qu'autrefois. De nombreux travaux de recherche ont été menés sur les différentes espèces d'arbres adaptés à l'espace anthropisé des villes, sur les sols qui leur sont indispensables et sur les paysages urbains végétalisés, chers aux promeneurs. Le paysage végétal urbain est à l'aune d'une période charnière, où depuis 10 ans, un paysage plus minéral tend à s'imposer dans les villes. Les responsables d'espaces nature en ville insistent sur l'importance de savoir décrypter les paysages urbains dans lesquels les citoyens évoluent, pour mieux en maitriser l'évolution et tendre vers une nécessaire et riche biodiversité.

 

 

 INTERVENANTS 

 

Thierry Ameglio Inra, Directeur de recherche au sein de l'unité de recherche "Physique et physiologie Intégratives de l'Arbre en environnement Fluctuant" de Clermont-Ferrand

Dr Ikram SAidane Hamdi , Maître assistante en paysage à l'Institut Supérieur Agronomique de Chott Mariem, Tunisie

Philippe Dalmasso , Ingénieur Horticole et Paysagiste, représente le réseau Hortis "Les responsables d'espaces nature en ville" et l’Association des Ingénieurs Territoriaux de France (AITF)

 

Un débat animé par des étudiants du Master 1 Médiation en environnement et communication scientifique d’Aix-Marseille Université accompagnés par Thierry Noir, journaliste.

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Horaire : 18 heures

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Contact : conference@ird.fr

 

2
Mardi 02 mai 2017
L'INVENTION D'UN CITOYEN EURO-MÉDITERRANÉEN

  MARDIS DE LA VILLA  

 

L'INVENTION D'UN CITOYEN EURO-MÉDITERRANÉEN

 

Avec Mohamed TOZY, politologue, Ecole de Gouvernance et d'Economie de Rabat

ÉCONOMIE et SOCIÉTÉ, Cycle "Gouvernance et transformations structurelles" - En partenariat avec La Tribune , l'AMSE et l'IMéRA

 

 

Mohamed Tozy se propose d’analyser les résultats de trois campagnes d’enquête réalisées entre 2013 et 2017 par la fondation euroméditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures.

Au–delà de la construction d’un champ de comparaison Euro-Mediterranéen qui  associe ces deux pôles (européen et méditerranéen) Mohamed Tozy insistera sur le caractère innovant de son projet scientifique. Il a questionné plus de 40 000 citoyens appartenant à plus de 30 pays de l'espace Euro-Mediterranéen.

Il s’agit autant d’un acte de foi que d’un acte scientifique. Mohamed Tozy démontrera « qu’on est en présence d’un pari sur l’avenir, d’une quête d’assurance sur un projet qui peine à démarrer et qui est confronté à de multiples obstacles : la mauvaise volonté des uns des autres, le repli nationaliste, l’irruption de nouveaux conflits entraînant un climat d’instabilité politique (Syrie, Libye, Ukraine…). »

 

 

 

 BIOGRAPHIE 

 

Mohamed Tozy est directeur de l’Ecole de Gouvernance et d’Economie de Rabat. Né en 1956 à Casablanca, il a fait des études de sciences politiques à Casablanca et un doctorat à l'Université d'Aix-Marseille. Dans une démarche qui associe sociologie et anthropologie historique, Mohamed Tozy travaille sur des questions aussi diverses que les mouvements islamistes et les pratiques quotidiennes du religieux, les relations de pouvoir et l’Etat, le développement rural et le changement social.

 

 

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

Horaire : 19h

Entrée libre sur réservation

par mail à billetterie@villa-mediterranee.org

par téléphone au 04 95 09 42 70 

4
Jeudi 04 mai 2017
20ans la Lucarne

20ANS LA LUCARNE (ARTE)

Projection du film "AL TAHADDI – LE DÉFI" de YURI ANCARANI

 le 4 mai à 19h30

 

 

Fenêtre ouverte sur vingt ans de création. Espace unique de la télévision ouvert aux écritures tranchées du documentaire, La Lucarne fête cette année ses 20 ans.

Voilà vingt ans que sur ARTE, une fois par semaine, la singularité existe et résiste à travers une petite fenêtre restée ouverte tard dans la nuit : La Lucarne. Les écritures les plus aigües se donnent ici à voir et à entendre. Ici sont accueillis tous les talents du monde, toutes les expressions documentaires, sans condition de format ni de genre. Que l’on soit reconnu ou jeune cinéaste, que l’on flirte avec le cinéma expérimental ou avec la fiction. La Lucarne s’ouvre aux visions intimistes ou plus formalistes.

 

Les Actions Culturelles d'ARTE, En partenariat avec AVITEM / Villa Méditerranée, Videodrome 2, FIDMarseille s'associent  pour fêter les 20 ans de La Lucarne.

 

 PROJECTIONS 

 

A La Villa Méditerranée

 

AL TAHADDI – LE DÉFI, de YURI ANCARANI

Production Atopic (Italie, France) – 2016 – 67’ - Inédit - Prix spécial du Jury Ciné+ dans la section "Cinéastes du présent", Festival International du film de Locarno 2016

 

La fauconnerie fut en Occident pendant le Moyen Âge, l’une des grandes passions de l’aristocratie. Elle conserve tout son prestige dans la culture arabe contemporaine. C’est un fauconnier accompagnant ses oiseaux de compétition à un important tournoi au Qatar qui nous guide dans cette traversée. Dans la lumière zénithale d’un espace dépouillé, entre paraboles et collisions d’objets du désir, le film raconte un étrange «week-end dans le désert».

 

Séance présentée par Rebecca De Pas, membre du Comité de sélection de FIDMarseille et codirectrice du FIDLab 

 

 

Au Vidéodrome 2 (le 3 mai à 19h30)

 

EUROPE SHE LOVES de JAN GASSMAN Production 2:1 File GmbH (Suisse, Allemagne) – 2016- 99’ Inédit 

Jan Gassman dresse le portrait de cinq jeunes couples européens en les lmant dans leur intimité. Il revendique sa vision ultra-personnelle d’une génération, sa génération, à travers le prisme de la sphère amoureuse, s’invitant chez ces couples pour observer leurs gestes et scruter leurs désirs, leurs aspirations et leurs di cultés avec la plus grande acuité possible. Pour réaliser ce lm, le réalisateur a d’abord sillonné l’Europe et rencontré une centaine de couples dans les cinq villes choisies, cherchant sans relâche ceux qui lui semblaient les plus représentatifs de l’état de la jeunesse contemporaine, dont il veut faire ici une radiographie émotionnelle et subjective.

Séance suivie d’un verre offert par ARTE 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Entrée libre - Réservation conseillée

Par téléphone : 04 95 09 42 70

Par mail : billetterie@villa-mediterranee.org

 

9
Mardi 09 mai 2017
Afriques, entre puissance et vulnérabilité

  MARDIS DE LA VILLA  

AFRIQUES, ENTRE PUISSANCE ET VULNÉRABILITÉ ! 

 

Avec Philippe HUGON directeur de recherche à l’IRIS, en charge de l’Afrique, et  Gilles DUFRÉNOT, docteur en économie, professeur de sciences économiques à Aix-Marseille Université 

ÉCONOMIE- En partenariat avec La Tribune et l'AMSE

 

 

L’Afrique est un continent de défis : explosion démographique, réchauffement climatique et transition énergétique, innovations technologiques, terrorisme… Risques et opportunités d’avenir dessinent une Afrique plurielle dont on a parfois du mal à imaginer comment se construit sa modernité. Entre puissance et vulnérabilité, quels sont donc les défis, les modèles de croissance et les perspectives aujourd’hui ?

 

Philippe Hugon propose d’en dresser le panorama comme d’en présenter les zones critiques, au delà des représentations, pour comprendre des dynamiques structurelles en profondeur. Il invite à imaginer les scenarii d’avenir et interroge les relations et les  influences de l’EuroMéditerranée avec ce continent émergent, nouvelle frontière d’une économie mondiale.

Gilles Dufrénot choisit également une grille de lecture transversale, observe les cultures africaines comme les institutions, souligne les obstacles générés par la transition démographique, s’interroge sur les évolutions des niveaux de vie, sur les nouveaux modèles de croissance comme sur les traits spécifiques des entrepreneurs africains .

Tous deux dialogueront pour nous faire comprendre ces « Afriques » plurielles , aux portes de l’Europe via la Méditerranée, dont les cultures comme les institutions ont longtemps été influencées par les pays occidentaux, mais qui aujourd’hui interrogent aussi les modèles asiatiques et indiens ? Les processus en jeu sont ambivalents, entre vulnérabilité (résilience face aux chocs) et puissance (enjeux politiques et géopolitiques, hard et soft power).

 

 

La librairie Imbernon sera présente pour proposer à la vente les ouvrages des intervenants.

 

 

 BIOGRAPHIES 

 

 

  Philippe Hugon est directeur de recherche à l’IRIS, en charge de l’Afrique. Consultant pour de nombreux organismes internationaux et nationaux    d’aide au développement (Banque mondiale, BIT, Commission européenne, OCDE, Ministère des Affaires étrangères, PNUD, UNESCO), il est    Professeur émérite, agrégé en sciences économiques, classe exceptionnelle à l’Université Paris X Nanterre. Il préside le CERNEA (Centre d’Etudes  et de Recherche pour une Nouvelle Economie Appliquée). Il enseigne au sein du Collège interarmées de défense et IRIS SUP’. Il a par ailleurs  enseigné au Cameroun (1963-1965) et Madagascar (1969-1974) et demeure un professeur invité dans de nombreuses universités africaines. Auteur  d’une centaine d’articles dans des revues spécialisées et d’ouvrages sur le développement et l’économie politique internationale, il est directeur  scientifique de la Revue Tiers Monde. Il est par ailleurs chargé du chapitre Afrique Subsaharienne dans l’Année stratégique.

 

 

Derniers ouvrages parus :

 

L’Afrique, défis, enjeux et perspectives en 40 fiches pour comprendre l’actualité. Novembre 2016. Eyrolles.

Afriques- Entre puissance et vulnérabilité. Août 2016. Armand Colin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gilles Dufrénot , docteur en économie, est professeur de sciences économiques à Aix-Marseille Université. C’est un spécialiste des politiques  macroéconomiques  et des modèles de croissance associés, en particulier de la zone euro , ainsi que des politiques de développement des pays  émergents. Il a été notamment conseiller de la Banque de France de 2009 à 2015.

 

 

 

 

Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels :

Les politiques budgetaires dans la crise comprendre les enjeux actuels et les défis futurs , Ed De BOECK, de Catherine Bouthevillain, Gilles Dufrénot, Philippe Frouté et Laurent Paul 2013.

Après la crise ? : Les politiques économiques dans le monde, Edition ECONOMICA, Gilles Dufrénot et Alain Sand-Zantman, préface de Jean-Hervé Lorenzi, 2009.

Enjeux des politiques macroéconomiques des pays de l'UEMOA (Union Economique Monétaire Ouest Africaine), Edition ECONOMICA ? de Gilles Dufrénot et El-Hadji Abdou Sakho, 2008.

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

Horaire : 19h

Entrée libre sur réservation

par mail à billetterie@villa-mediterranee.org

par téléphone au 04 95 09 42 70 

13
Samedi 13 mai 2017
CineHorizontes : projection "L'orphelinat"

En partenariat avec CINEHORIZONTES

PROJECTION à 15h30

L'ORPHELINAT de Juan Antionio Bayona

 

L'Orphelinat (El Orfanato) est un film fantastique hispano-mexicain réalisé par Juan Antonio Bayona, produit par Guillermo Del Toro , 2007, 100mn.

Avec : Belén Rueda (Laura), Fernando Cayo (Carlos), Roger Príncep (Simón), Mabel Rivera (Pilar), Montserrat Carulla (Benigna), Andrés Gertrúdix (Enrique), Edgar Vivar (Balaban). 1h40.

 

Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d'autres enfants qu'elle aimait comme ses frères et sœurs. Adulte, elle retourne sur les lieux avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l'intention de restaurer la vieille maison et d'en faire un lieu d'accueil pour enfants handicapés. La demeure réveille l'imagination de Simon, qui commence à se livrer à d'étranges jeux avec « ses amis invisibles ». Le jour de l'inauguration du nouvel établissement, une dispute éclate entre Simon et Laura : Simon refuse de descendre pour accueillir les nouveaux arrivants, les enfants handicapés ; refusant de céder à un caprice, Laura laisse Simon seul et va s'occuper des invités. Après la fête, el retourne voir Simon et s'aperçoit qu'il a disparu.

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Horaire : 15h30

Entrée libre - Réservation conseillée

par mail : billetterie@villa-mediterranee.org

par téléphone : 04 95 09 42 70

16
Mardi 16 mai 2017
OU VA L'ALGÉRIE ?

 MARDIS DE LA VILLA 

OU VA L'ALGÉRIE ?

 

Avec Akram BELKAÏD, journaliste, chroniqueur et nouvelliste

GEOPOLITIQUE - En partenariat avec Euromed-IHEDN

 

Epargné par les soubresauts du Printemps arabe de 2011, l'Algérie fait figure de pôle de stabilité dans une région traversée par de multiples tensions géopolitiques. Comparée au chaos libyen, au drame syrien voire à l'incertitude tunisienne, la situation algérienne paraît effectivement moins inquiétante. Néanmoins, de nombreux défis alimentent les inquiétudes quant à l'avenir d'un pays qui a déjà connu une période de grandes violences (1992-2000). Il y a d'abord la question de la succession à venir du président Abdelaziz Bouteflika. Bien que malade, ce dernier a obtenu un quatrième mandat en 2014 et les différents clans qui composent le pouvoir algérien ne semblent pas en mesure de s'entendre pour lui trouver un successeur consensuel. Ensuite, c'est la question des ressources financières qui se pose. L'Algérie est durement touchée par la baisse des prix du pétrole et pioche depuis plusieurs mois dans ses réserves financières. L'austérité qui se profile pour la population pourrait engendrer de graves tensions sociales. Dans un contexte régional de crises multiples, la question est donc de savoir si l'exception algérienne est capable de durer. 

 

 BIOGRAPHIE 

Akram Belkaïd, né en 1964 à Alger, est journaliste, chroniqueur et nouvelliste. Après des études d’ingénieur à l’Ecole nationale d’ingénieurs et de techniciens d’Algérie (ENITA, aujourd’hui Ecole militaire Polytechnique), il a travaillé en tant qu’ingénieur de maintenance à Air Algérie. En 1992, après avoir publié quelques reportages dans la presse algérienne et étrangère, il opte pour le journalisme et travaille avec plusieurs journaux dont Le Quotidien d’Algérie, le Jeudi d’Algérie et La Nation. En 1995, il s’installe à Paris et entre au quotidien économique et financier La Tribune Desfossés dont il deviendra le rédacteur en chef adjoint en 2004. A cette époque, il collabore aussi depuis 1993 avec Le Monde diplomatique. Après avoir quitté La Tribune en 2008, il poursuit plusieurs collaborations (Géo, Time, Afrique magazine) et couvre les événements du Printemps arabe. En 2013, il participe en tant que rédacteur en chef au lancement du trimestriel Afrique Méditerranée Business (AMB) et fait partie des fondateurs du site OrientXXI en 2014. Il est aujourd’hui journaliste au Monde diplomatique, collabore avec OrientXXI et Afrique Méditerranée Business et tient deux chroniques hebdomadaires au Quotidien d’Oran : la chronique du blédard (depuis 2005) et la chronique économique (depuis 2008).

Dernier ouvrage paru : Retours en Algérie (carnetsnord, Paris, 2013).

 

 


 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Horaire : 19h

10 €/ Accès gratuit pour les membres d’Euromed-IHEDN et les étudiants.

Par mail à entretiens.euromed.ihedn@wanadoo.fr

Par téléphone au 06 34 19 28 79

 

 

 

17
du Mercredi 17 mai 2017 au Dimanche 13 août 2017
Photomed

 

FESTIVAL PHOTOMED

 

 

Fondé en 2011 par deux professionnels de l’image, Philippe Heullant et Philippe Sérénon, Photomed présente à un large public des photographies et des vidéos réalisées par des artistes méditerranéens et portant sur cette région du monde. Le festival a déjà connu cinq éditions qui se sont tenues à Sanary-sur-Mer. Sa ligne originale et la qualité de ses expositions en ont fait une des manifestations photographiques les plus importantes en France. Fort de son succès français, Photomed a commencé de se développer à l’international. Une édition libanaise a ainsi été créée en 2014. Et trois éditions supplémentaires sont actuellement à l’étude à l’étranger, à Casablanca, Tunis et à Barcelone.

Afin de toucher de nouveaux publics et d’agrandir son audience, tout en restant attaché à Sanary et Toulon, Photomed a souhaité être présent à Marseille. Aussi en 2017, pour sa 7e édition le festival accentuera sa présence à Marseille, où des expositions se tiendront dans plusieurs lieux : la Friche La Belle de Mai, le FRAC PACA, le Mucem, le J1, Les Ateliers de l’Image et la Villa méditerranée.

La Villa méditerranée accueillera ce festival du 17 Mai au 13 Août 2017 sur la thématique de la ville

 

 

 ARTISTES PHOTOGRAPHES PRÉSENTÉS À LA VILLA MÉDITERRANÉE 

 

Franck Déglise   Sur la route d’Alger

Sirine Fattouh   Images du dessaisissement

Maude Grübel   Jardin d’essai

Alain Gualina     Dopo Eboli

Hervé Guibert   La ville comme fiction

Sebla Selin Ok   Expérimenter la ville

Mickael Soyez   Marseille au fil des jours

 

18
du Jeudi 18 mai 2017 au Dimanche 21 mai 2017
L’Art et la Culture dans les quartiers

L’ART ET LA CULTURE DANS LES QUARTIERS

Rencontre le 19 mai et exposition du 18 au 21 mai

 

 

La Villa Méditerranée accueille l'association Arts et Développement pour une rencontre exceptionnelle sur le thème : L’Art et la Culture dans les quartiers.

Elle réunira des acteurs menant des initiatives culturelles avec les habitants des quartiers, des représentants d’institutions sociales et culturelles comme le FRAC et le Mucem, des décideurs publics et privés comme UNICIL et 13 Habitat et des représentants de la société civile.

La question de l’art et de la culture dans les quartiers revêt une acuité particulière pour la cohésion de notre société et la place réservée à chaque habitant pour s’y épanouir. Des initiatives innovantes et durables constituent des expériences qui méritent d’être partagées. Durant cette journée, les acteurs et responsables présents pourront échanger ensemble sur la portée et la consolidation de ces pratiques. 

 

 

 LE PROGRAMME 

 

VENDREDI 19 MAI

MATINÉE : « Expériences et pratiques créatives dans les quartiers »

 

8h45 - 9h15 Accueil des participants et présentation de la journée.

9h30 Arts et Développement : La pratique artistique, un facteur de développement personnel.
Présentation de la démarche d’Arts et développement. Illustration avec l’atelier des Rosiers (Marseille 14ème). Témoignage d’un artiste sur son rôle avec les enfants. Lien avec l’école vu par une enseignante

10h15 : Point de vue et expérience des associations : ATD Quart Monde, l’Art de Vivre et Théâtre La Cité

11h00 : Table ronde des grands témoins avec le FRAC, l’Hôtel des Arts de Toulon, la Fondation de France, un représentant d’une collectivité territoriale  et un représentant des associations locales.

11h45 : Echange avec les participants. 

 

APRÉS-MIDI :  "Art, culture et lien social dans les quartiers"

 

14h00 : Point de vue et expérience des associations : ACELEM, Tabasco vidéo et Théâtre et société

14h45 : Arts et Développement : La pratique artistique dans l’espace public, un facteur de cohésion sociale. Expérience d’une transmission d’atelier à un centre social : les Flamants (Marseille 14ème). Témoignage d’une habitante du quartier des Néréïdes (Marseille 11ème). Un atelier qui se démultiplie à sa manière à Lyon. Une collaboration avec l’ADDAP 13 sur le site de la Butte de St-Mauront (Marseille 3ème)

15h30: Table ronde des grands témoins avec des Bailleurs HLM : UNICIL, 13 Habitat, des représentants de la politique de la ville, le MUCEM, et un représentant des associations locales.

16h15 : Echange avec les participants.

16h45 : Perspectives et conclusions.

17h00 - 17h45 : Inauguration de l’exposition : "25 œuvres d’art revisitées par les enfants des ateliers de rue" .

Visite des stands des associations participantes. 

 

 L'EXPOSITION 

 

Exposition “25 œuvres d’art revisitées par les enfants des ateliers de rue”

Cette exposition, présentée dans l’agora de la Villa Méditerranée du 18 au 21 mai, rend compte des œuvres produites par les enfants des cités avec des artistes, dans le cadre des ateliers de rue Arts et Développement de Marseille, Marignane, Toulon et Chambéry.

 

ENTRÉE LIBRE

 

 ATELIERS CRÉATIFS 

 

Enfants et familles, venez participer à des ateliers créatifs proposés par l'association – gratuit et sans inscription : jeudi 18 mai et samedi 20 mai de 14h à 17h30.

 

 

COMITÉ DE PARRAINAGE :

 

Stéphane Bonnois, directeur du groupe UNICIL

Jean-Pierre Paret, ancien directeur de LOGIREM Méditerranée

Jean-Michel Guénod, ancien directeur d’Euroméditerranée

Jean-Bernard de Cérou, ancien directeur du Groupe de la Caisse des Dépôts 

18
Jeudi 18 mai 2017
Au diable le diabète ...

APÉROS SCIENCES -  Au diable le diabète ... 

Jeudi 18 mai 2017 à 18h

 

Nos styles de vie ont radicalement changé ces dernières décennies pour le meilleur mais également pour le pire. L'industrialisation s'est accompagnée de son lot de stress, de fast-food et de sédentarité, qui sont autant de facteurs de risque dans le développement du diabète de type 2. Comment devient-on diabétique ? Y a t-il des signes précurseurs ? Peut-on prévenir l'apparition et les complications de cette maladie ? Comment mener une vie normale quand on est diabétique ?

 

 

 INTERVENANTS 

 

 

Pr Jalila El Ati , physiologiste et spécialiste en nutrition, Chef de Service "Etudes et Planification" à l'Institut National de Nutrition et de Technologie Alimentaire, Tunisie

Dr Patrick Collombat , Directeur de recherche Inserm à l'Institut de biologie de Valrose (iBV - CNRS/Inserm/UNS) ; ses recherches portent sur la régénération des cellules produisant de l'insuline

René Hulin , Président de l'Association française des diabétiques (AFD) 13 Marseille PACA

 

Un débat animé par des étudiants du Master 1 Médiation en environnement et communication scientifique d’Aix-Marseille Université accompagnés par Thierry Noir, journaliste.

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Horaire : 18 heures

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Contact : conference@ird.fr

 

20
Samedi 20 mai 2017
Présentation des classes théâtre du lycée Marseilleveyre

SALE CLOWN

Trois drames burlesques de Melter Campion

Mise en scène Florence Demay avec les Secondes exploration

Professeurs : Cécile Robert et Anne Roche

Le 20 mai 2017 à 15h

 

 

 

 

 INFORMATIONS PRATIQUES 

 

Horaire : 15 h

Entrée libre sur réservations

par télephone : 04 95 09 42 70

par mail à billetterie@villa-mediterranee.org

25
du Jeudi 25 mai 2017 au Vendredi 26 mai 2017
Festival Oh les beaux jours !

Si pour les français elle est la « Grande Bleue », la Méditerranée devient « mer Blanche » en Turquie et dans certaines régions du monde arabe. « La mer Blanche », c’est aussi le nom de ce programme construit avec la Fondation culturelle Allianz et le Literarisches Colloquium de Berlin qui, chaque année, choisissent une ville d’ancrage pour y faire dialoguer des écrivains de langue allemande avec des auteurs méditerranéens. Venus de Damas, Istanbul, Le Caire, Vienne ou Berlin, ils font aujourd’hui escale à Marseille, à la Villa Méditerranée, interrogeant les possibles du multiculturalisme et les grandes vagues qui parcourent depuis toujours histoire et littérature... 

1
5
9
13
17
21

Pages